Pays_basque_2006_0721

Le peuple ibérique vénérant ce moment si convivial qu'est l'heure de l'apéritif, est passé maître dans l'art des tapas.

1458683379_2fd19f59c0_o_1_

Pour sans convaincre, il n'y a  qu'à déambuler dans les ruelles animées de San Sebastian, vers les 21 heures.

P71700261

Une foule joyeuse commence à investir "el barrio viejo" (le vieux quartier) et se pressent autour des longs comptoirs des bars à, où trônent d'impressionnants buffets de pintxos .

P7170028

Ils mangent debout et dès que la météo le permet, sortent dans les ruelles, le verre à la main.

J'adore cette atmosphère légèrement euphorique, les éclats de voix vibrants du plaisir de se retrouver, le rire des enfants gambadant autour des groupes,  formés souvent  au hasard des rencontres.

L'esprit de la fête n'est jamais bien loin...en pays catalan.

P7170030

Mais revenons à ma colline, où je veux recréer, bien modestement,  une petite ambiance chaleureuse, autour d'un cake aux couleurs du sud.

Orcet_201011

Pour réaliser celui-ci, il vous faudra :

1 chorizo de 220 gr, 3 beaux oeufs (4 s'ils sont de petit calibre), 4 petits suisses, 1 gr de sel, 3 pincées de piment doux d'Espelette, 1 CC de thym mélangé à de l'origan, 150 gr de farine, 1 sachet de levure chimique, 100 gr de fromage râpé (j'ai choisi un comté), 50 gr d'huile d'olive.

Préchauffez votre four à 180°c.

Coupez votre chorizo en petits dés.

Dans un saladier, battez les oeufs puis ajouter les petits suisses (qui apporteront un bon moelleux à votre cake), le sel et les épices.

Incorporez en fouettant peu à peu,  la farine et la levure (si vous avez un robot style kitchenaid, la pâte n'en sera que plus légère).

Ajoutez l'huile d'olive, les dés de chorizo et le fromage râpé.

Mélangez bien et versez dans un moule à cake huilé.

Faites cuire environ 35 minutes, toujours à 180° c.

Laissez refroidir le cake avant démoulage.

Vous pouvez le servir en tranches accompagné d'une salade, si vous voulez le servir en entrée.
Pour l'apéritif, je le coupe en cubes.


P71700232

A présent, fermez les yeux, et je ne serais pas étonnée qu'un petit air de sardane ne vienne vous visiter...

Pays_basque_2006_073

Et la nuit se pare d'ors...

Pays_basque_2006_074

pour notre plus grand bonheur